Forum destiné aux amateurs et autres fous de JARDINAGE qui souhaitent partager leur passion et leurs expériences !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Nouvelles découvertes : Culture biologique, culture en lasagnes, permaculture, biodynamie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélénie
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Nouvelles découvertes : Culture biologique, culture en lasagnes, permaculture, biodynamie...    Sam 17 Nov - 7:28

Bonjour à tous, je viens de découvrir que les cultures traditionnelles, même raisonnées, sont dépassées... Je vous propose de faire le point sur quelques principes essentiels issus de toutes ces méthodes séduisantes et porteuses d'espoir.

Cet article se veut la synthèse de tout ce que j’ai pu trouver intéressant et pertinent à travers toutes les lectures et découvertes au sujet du jardinage. Bien sûr il sera loin d’être exhaustif et constitue seulement une première approche que vous pouvez enrichir à loisir de vos observations, vos expériences, vos remarques ou vos connaissances. Je compte sur vous ! Il évoluera également par le partage de mes expériences en ce domaine.
Moi la première, lorsque j'ai voulu concevoir et installer mon jardin, j'ai commencé à défricher, désherber et retourner mon terrain... Malheureusement, sans le savoir, non seulement j'ai agi contre nature en détruisant l'équilibre de ma terre par de profonds bêchages fastidieux et en supprimant de nombreuses plantes indigènes, mais j'ai aussi diminué considérablement le nombre d'auxiliaires (insectes et gastéropodes ou autres petits animaux) qui non seulement peuvent enrichir la terre, maintenir un équilibre en contenant les "nuisibles" mais aussi la rendre plus meuble et plus perméable à l'eau ! L’importance de maintenir l’équilibre des écosystèmes a été largement démontrée par les études scientifiques…


A présent, grâce à mes lectures et ma curiosité, je me rends compte que la biodiversité (faune et flore) est non seulement une richesse indispensable à la qualité du sol mais également une alliée en matière de jardinage !
Le premier principe est donc de respecter la nature et d'agir avec elle et non contre elle !


Le sol est vivant et déteste être exposé aux rayons du soleil et au dessèchement qui détruisent cette vie microscopique ! C’est l’activité de micro-organismes et la microfaune qui transforment les éléments minéraux et végétaux en nutriments pour les plantes.

Tout ce qui est prélevé à la terre peut et doit lui être rendu ! Par exemple : la haie qui pousse sur les limites du jardin ou les arbustes qui délimitent les différentes pièces du jardin puisent dans la terre des éléments nutritifs qui constituent la substance des nouvelles pousses annuelles. Lorsque vous la taillez, replacer cette matière végétale au pied des arbustes au lieu de l’envoyer à la déchetterie permet de rendre à la terre ce que la haie a consommé et de maintenir son équilibre nutritif : c’est une question de bon sens ! Si le produit de la taille peut être broyé et transformé en BRF (bois raméal fractionné) c’est encore mieux : vous accélérez et facilitez le travail de la nature en rendant ces nutriments plus digestes pour elle et leur appropriation plus rapide ! Le paillage riche obtenu sera aussi plus facile à étaler au pied des arbustes, maintiendra l’humidité en diminuant les besoins en eau de vos plantes et favorisera l’activité des micro-organismes tout en contenant les "indésirables" ! D’une pierre trois coups sans développer ici les autres avantages (allers-retours à la déchetterie…) ! Si ces haies sont constituées d’arbustes et de plantes diversifiées, et conformes à la nature des végétaux de votre région c’est encore mieux ! Le BRF n’en sera que plus riche et la biodiversité que mieux préservée ! J’en profite pour rappeler que l’idéal est d’y associer des floraisons mellifères (pour les pollinisateurs) étalées sur l’année, des productions de petits fruits, baies ou graines (pour les oiseaux), un arbuste persistant pour trois arbustes caducs (pour le plaisir des yeux)….
Pour le broyeur, la location est possible sur une journée en fin de période de taille, sinon l’achat à plusieurs voisins ou en famille semble également une bonne solution pour en choisir un de qualité sans gros investissement.

Pour ce qui est de la matière à broyer, faire le tour des voisins qui ne sont pas intéressés par l’idée pour récupérer le produit de leur taille permet d’enrichir son jardin sans frais ! En période de taille, souvent les gens déposent leurs déchets verts dans la rue pour qu’ils soient récupérés par le service de ramassage c’est aussi une source de récupération possible.
Les matières végétales des tailles, le ramassage des tontes, les feuilles mortes, les déchets de cuisine sont autant de trésors pour alimenter le tas de compost… Il est aussi possible de faire le tour du marché aux fruits et légumes en fin de matinée pour récupérer tout ce qui est jeté. Certaines transformations semi industrielles peuvent également produire quantité de déchets organiques (écaussage et équeutage des haricots, dénoyautages, scieries de bois non traité… faites marcher votre imagination, votre curiosité et votre créativité et vous trouverez sûrement une source de matière végétale en quantité à proximité de chez vous. Seul principe à respecter : la matière doit être variée.

A propos des tontes, le fauchage est préférable car il respecte la microfaune et laisse l’opportunité au cycle de vie des insectes de se dérouler normalement. Mais tout le monde n’est pas prêt à laisser un coin sauvage dans le jardin… pour ma part, j’y consacre un bon tiers de la surface du jardin. La surface « pelouse » se réduit chez moi aux espaces de circulation (j’ai choisi de larges allées engazonnées) et à un cercle de verdure devant la terrasse. Je laisse le produit de la tonte sur place et il est rapidement incorporé à la terre par la microfaune ce qui permet de maintenir en permanence la richesse du sol sans ajout d’engrais. De plus, je n’ai rien semé, la pelouse s’est constituée naturellement de plantes très diversifiées (graminées résistantes à la sècheresse, pâquerettes, pissenlits, trèfles, plantins, violettes et quantité d’autres indigènes…) cela fonctionne très bien, ces plantes se développent en synergie, le système est sobre et nécessite très peu d’interventions (trois à quatre tontes dans l’année, pas plus).

J’ai largement développé les matières végétales dont la terre a besoin ; matières fraîches qui apportent l’azote et matières sèches qui apportent du carbone et il est temps maintenant de parler des matières organiques elles aussi indispensables. La matière végétale en contient, mais elles sont disponibles en plus grande quantité dans le fumier décomposé.

Comment se procurer du fumier ? Les options sont nombreuses et les quantités dépendent des surfaces à enrichir… En général l’option la plus simple et la plus populaire est celle des élevages d’animaux (vaches, chevaux, poulets, lapins…) en évitant les élevages en « batterie » (pour la philosophie – respect de la vie des animaux, pollutions induites – et souci d’utiliser des matières saines). On peut aussi recourir aux toilettes sèches… L’idéal dans l’esprit développé ici des cultures biologiques, de la permaculture et de la biodynamie est de posséder soi-même quelques animaux (poulets, moutons, lapins, cheval…) l’objectif n’étant pas de se lancer dans l’élevage mais de disposer à la fois d’aliments simples (lait, œufs, viande) et de profiter du fumier inévitablement produit. Deux avantages inestimables par les temps qui courent… Pour ceux que l’idée rebute, sachez que quelques mètres carrés suffisent pour élever quelques poules, et/ou lapins… Un canard va débarrasser le potager des limaces et escargots indésirables…



Cet article est en cours de construction et sera enrichi régulièrement... merci de votre indulgence et de votre participation !

_________________
Retrouvez-moi aussi ici !

Visoflora - Guide nature et jardinage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles découvertes : Culture biologique, culture en lasagnes, permaculture, biodynamie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles découvertes archéologiques au Pérou !
» Fiche de culture Astrophytum asterias
» Fiche de culture Astrophytum myriostigma onzuka
» Culture oxalis
» sculpture et culture

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Jardin d'Hélénie :: Jardinage :: Jardinage :: Potager-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: